A l'ombre des filaos
Retour accueil
Voyage ile Maurice
Aimer cuisiner
Un peu de technique
Plan du site

Nombre de visites



Le saviez-vous
La valeur inscrite sur les billets de banque mauricien est en trois langues (anglais, tamoul, hindi)


Livre d'or
Notre  voyage  à  l'ile  Maurice

Prologue     Au jour le jour    Cartes    Découverte     Liens


mercredi 18 avril

Réveil à 5h20 par le chant du muezzin. Direction la plage de Pereybere avec un enfant pour une plongée au tuba. De nouveau poisson lions, un poisson coffre et un bénitier. L'eau est chaude, la plage déserte,  le soleil se lève lentement : le rêve.
Retour à la maison vers huit heure. C'est l'heure des records : dans la catégorie enfant meilleur score seize piqûres de moustiques ; catégorie senior on culmine à vingt et une sur le même homme. Ce soir nous doublerons le nombre de spirales anti- moustique (le seul rempart efficace pour les empêcher de pénétrer dans la maison.)

Trou au cerf

9h 30 - Le Van est à la porte, direction Trou aux cerfs : une très belle vue sur la côte mais le lac du cratère est totalement recouvert d'herbe.

Cratère
Ensuite : Curepipe, puis Bois Chéri où la route serpente dans les plantations de thé. Nous échouons à Crocodile Park (Réputation surfaite) : tortues géantes terrestres en liberté (Bébés tortues conçus en direct, cri rauque  redoutable !!!), Carpes koi : poisson sacré au Japon, grenouilles géantes, anguilles et bien sûr alligators et caïmans, transformés d'ailleurs en croquettes dans le restau du parc (à déguster !)
A noter, à la sortie, dans l'aquarium un gourami impressionnant.

Tortues
Gri-Gri
De ce parc, nous rejoignons les célèbres falaises de Gri Gri .

Ici, pas de barrière de corail ! Les vagues tapent directement contre la falaise : la « roche qui pleure »

A remarquer : le superbe gazon ultra court qui recouvre le sol en haut de la falaise.

De là, nous passons au jardin de Telfair, prés de Souillac . C'est un jardin sympa parsemé de jolis arbres et se situant au bord de la côte. Le rivage est balayé par un courant très fort dont les enfants Mauriciens se jouent en se laissant adroitement entraîner par un tourbillon qui les dépose sur la plage.

De ce jardin, notre guide Anda  nous amène à Blue Bay. C'est un magnifique lagon, avec au milieu une île paradisiaque et sur cette île une maison coloniale initialement achetée par Luc Barret et revendue ensuite à un Mauricien patron d'un hôtel célèbre à Trou d'eau douce. La plage est plus que restreinte soit disant du fait des courants et , comme si cela ne suffisait pas, des requins en maraude dans le lagon qui rentrent et sortent grâce à la passe très profonde.

Blue Bay

En conclusion, Blue Bay : un réel  plaisir, mais pour les yeux uniquement.

Ce soir, nous sommes invités à l'apéritif chez notre époustouflante cuisinière. Nous y retrouvons les nombreux et sympathiques membres de sa famille.
Nous dégustons :
-    un rhum au sirop d'amande
-    un rhum au sirop de tamarin
-    pour les enfants du cidre de poire (origine Afrique du Sud, partenaire économique de premier plan pour Maurice)

Le rhum aidant, la discussion s'engage sur l'absence de château d'eau à Maurice (nous en ignorons toujours la raison.) En effet sur le toit de chaque villa se trouve une citerne et des serpentins, l'ensemble produisant de l'eau chaude avec une pression disons moyenne. Des étoiles plein les yeux  (terrible le sirop de tamarin pour les étoiles!!!) nous regagnons la villa où nous attend un mémorable carry d'ourite et toujours le traditionnel riz. Pas besoin de somnifère.

 
Nous contacter jcr & jd
Pour nous contacter  : jouer avec le poisson ...

Tous les textes, photos et images présentées sont librement téléchargeables. Ils restent néanmoins la propriété de leurs auteurs et ne sauraient être utilisés à des fins commerciales sans l'accord explicite de ceux-ci.

Site réalisé avec des logiciels libres ...

mise à jour le    19/02/02