A l'ombre des filaos
Retour accueil
Voyage ile Maurice
Aimer cuisiner
Un peu de technique
Plan du site

Nombre de visites



Le saviez-vous
(Savoir traditionnel) L'arbre qui saigne a une s
ève rouge qui sert soigner les maladies de peaux


Livre d'or
Notre  voyage  à  l'ile  Maurice

Prologue     Au jour le jour    Cartes    Découverte     Liens


lundi 16 avril

Le lendemain, lundi de Pâques, nous nous réveillons avec une pluie battante qui va diminuant.
Devant la maison sur le gazon nous faisons connaissance avec les escargots mauriciens, sorte de gros bulots terriens avec un corps de bourgogne - des idées de beurre aillé commencent à poindre (plus tard nous apprendrons qu'ils ne sont pas comestibles !!)

Notre chauffeur arrive avec une demi-heure de retard (routes inondées et pour la première fois l'émetteur de télé foudroyé).

Direction Cap Malheureux avec sa magnifique église au toit rouge qui se détache sur le bleu (un peu sombre aujourd'hui ) du lagon. Nous faisons connaissance avec des pêcheurs particuliers munis de bouteilles et détendeurs ...

La petite église au toit rouge

Quittant ce Cap, nous passons à Bain Boeuf : une plage typique où les Mauriciens ont passé la nuit sous des toiles tendues entre les arbres. Au loin se découpent deux policiers juchés sur de splendides V.T.T bleus !!

Nous continuons en direction de Pereybere (le ciel est menaçant de l'autre coté dixit le chauffeur) avec une halte plage repas. A une cinquantaine de mètres du rivage, par quatre ou cinq mètres de fond, deux boules de corail crochu abritent des poissons perroquet et deux magnifiques poissons lion : la féerie sous-marine du lagon débute.

Guidés par la faim et surtout par l'odeur nous nous dirigeons vers la roulotte en plein Pereybere où nous commandons des pains garnis à l'ourite (poulpe), des mines frits aux crevettes et grande découverte, des petits ananas « tournés ».

Les beaux paréos

Assis sous les filaos, à deux pas d'un déballage chatoyant de paréos nous regardons passer le ministre de l'Art et de la Culture, très simple en short, accompagné de madame.

Le repas terminé direction Mont Choisy et précisément Trou aux Biches avec des rochers superbes mais très glissants qui ont envoyé par le fond l'un de nous, l'homme s'en est remis, l'appareil photo non !

Rochers de Trou aux biches

La journée se termine et il convient de revenir à des choses simples : les courses.
Direction le super marché. Un Super U (prononcer à l'américaine !) Parmi les emplettes : sirop de tamarin, sirop d'amande et la bière "Phoenix" le must (réellement excellente.)

En rentrant à la villa (en fait très près) nous faisons le plein de fruits et nous apprenons à découper l'ananas en spirales (petit détail nous utilisons des Laguiole extrêmement affûtés et maniables, alors que les Mauriciens cisèlent à la machette ...)

Sur la table trône notre repas du soir : bouillon de cresson, riz, vindaye de thon, salade de concombre (attention pas en rondelles mais en lanières ce qui change tout) nous arrosons le tout avec une rasade de "Phoenix" et un demi-verre de rhum local (tord boyau reconnu à l'unanimité )

 
Nous contacter jcr & jd
Pour nous contacter  : jouer avec le poisson ...

Tous les textes, photos et images présentées sont librement téléchargeables. Ils restent néanmoins la propriété de leurs auteurs et ne sauraient être utilisés à des fins commerciales sans l'accord explicite de ceux-ci.

Site réalisé avec des logiciels libres ...

mise à jour le    19/02/02