A l'ombre des filaos
Retour accueil
Voyage ile Maurice
Aimer cuisiner
Un peu de technique
Plan du site

Nombre de visites



Le saviez-vous
Le banian est l'autre nom de l'arbre
à fourche. Selon la légende shiva médite sous un banian. Il peut vivre trés vieux.


Livre d'or
Notre  voyage  à  l'ile  Maurice

Prologue     Au jour le jour    Cartes    Dcouverte     Liens


dimanche 22 avril

Nous nous scindons en deux groupes pour rejoindre la réputée église de Cap Malheureux et son toit rouge.
Le premier groupe prendra la voiture, le second longera la mer.
Nous passons à pointe d'Azur et ses villas pieds dans l'eau, puis Bain Boeuf pour finir en marche accélérée jusqu'à l'église débordante de fidèles.

Le coeur de l'église de Cap Malheureux

Après la messe, le must à Maurice, nous dégustons des succulents pains garnis à l'ourite et de surprenantes crêpes à la farine de dolpur fourrées aux petits pois et aux piments.
Pour la digestion : voiture jusqu'au jardin de Pamplemousse ( il y a un pépin : ici aucun pamplemousse ne pousse !!!) où nous faisons connaissance avec un guide d'exception. Il est aussi passionnant que passionné, d'une riche culture, et maniant quasi simultanément trois langues.

Nous laissons un pourboire coquet au guide ce qui nous vaut une réprimande de notre chauffeur (à Maurice pas de pourboire !)

En sortant du parc, direction la plage de la Baie du Tombeau . Aujourd'hui l'eau est limpide mais la plage est bondée : c'est la fête de Quasimodo. La présence policière est beaucoup moins discrète qu'auparavant, en effet la bière Phoenix coule à flot  et le soleil aidant les esprits des jeunes mauriciens risquent de s'échauffer . Après une petite trempette nous opérons un repli stratégique.

Plage de Baie du Tombeau

Ce soir nous sommes invités chez notre cuisinière pour l'anniversaire d'un de nos enfants. Nous attaquons de front le rhum tamarin (et pour la grand-mère le rhum sec !) ceci avec force beignets (farine de maïs), d'aubergine, de pomme de terre, au piment et force samoussas.
Nous poursuivons par un grandiose brillani (repas de mariage tamoul). Les épices le composant (une petite dizaine) ont été broyées avec un cylindre de pierre vestige des temps anciens : le roc carry.

A la fin du repas, avant le gâteau la tradition doit être respectée. Une jeune fille espiègle casse un oeuf sur la tête de l'impétrant (la vraie tradition se poursuit par de généreux jets de farine sur l'oeuf dégoulinant et pour finir, par un nettoyage en règle dans la baie la plus proche.) Nous en restons à l'oeuf cassé.
L'ambiance est chaleureuse nous faisons presque partie de la famille. Le retour est difficile Anda est très fatigué (usant ces touristes qui veulent tout visiter, qui ont tout programmé sur un cahier soigneusement annoté !!)

 
Nous contacter jcr & jd
Pour nous contacter  : jouer avec le poisson ...

Tous les textes, photos et images présentées sont librement téléchargeables. Ils restent néanmoins la propriété de leurs auteurs et ne sauraient être utilisés à des fins commerciales sans l'accord explicite de ceux-ci.

Site réalisé avec des logiciels libres ...

mise à jour le    19/02/02